Designer pour Artemide, Giuseppe Maurizio Scutellà se confie…

artemide-interview-headerCe qui ressemble à première vue à un OVNI est en réalité une lampe. Et pas n’importe laquelle : ce luminaire culte répondant au nom de Pirce est né sous la plume de Giuseppe Maurizio Scutellà. « La lumière vit », explique le designer freelance, qui a débuté, en 2008, avec cette lampe, sa collaboration avec l’une des manufactures les plus légendaires, Artemide. Depuis, il continue à travailler avec l’entreprise italienne. Ses œuvres sont la synergie des composantes de la devise de leur créateur, libérée de toute limite stylistique : émotions, dynamique, art et bien-être. Pour Lampenwelt, cette icône du design accepte de livrer quelques clés sur son travail et montre comment, en tant que designer, il est devenu un « creuset d’expériences ».

Entrevue avec le designer

Designer : Giuseppe Maurizio Scutellà | Maison : Artemide | Focus sur : la lampe Pirce

 

artemide-interview-scutella-logo

« I’m a melting pot of experiences » – Giuseppe Maurizio Scutellà

 

artemide-interview-scutella-portrait

Fier de sa lampe Pirce : Giuseppe Maurizio Scutellà

M. Scutellà, qu’est-ce qui vous a donné l’envie d’être designer dans les domaines de l’habitat, des intérieurs, du mobilier et des luminaires ?

J’ai toujours eu une passion pour l’art, que ce soit la sculpture, l’architecture, la peinture… Mon parcours technique m’a amené à la combiner avec le design industriel. Toute représentation artistique éveille ma curiosité.

En tant que designer, avez-vous un modèle en particulier ?

Je ne partage pas de modèle spécifique, même si certains artistes et leurs œuvres ont sans aucun doute ont eu une influence sur mon travail et ma décision de devenir designer. Je pense notamment à l’architecte, sculpteur et designer Angelo Mangiarotti (que j’ai eu la chance de rencontrer), à Bruno Munari ou à Achille Castiglioni. D’autres choses m’ont influencé, comme le Bauhaus ou le design d’Europe du Nord. Je ne suis aucun concept académique déterminé car je pense être un creuset d’expériences.

 

artemide-interview-scutella-logo

Bien ancré dans l’univers du design :

« All that counts for me: sculpture, light and emotions » 

 

Comment vous est venue l’idée de la lampe atypique « Pirce » ?

Cette idée est née tout à coup, il y a dix ans. Elle reprend tous les éléments qui comptent pour moi : la sculpture, la lumière et les émotions. C’est une sculpture d’ombre et de lumière au sein de laquelle les deux sont sur un pied d’égalité. J’ai créé cette lampe avec l’arrière-pensée de façonner une forme tridimensionnelle à partir d’une feuille d’aluminium à deux dimensions. La lumière donne à cette forme encore plus de caractère. Le projet offre différents points de vue, ce qui correspond totalement à ma perception de l’art. Il n’est pas statique, mais dynamique, comme la lumière en général.

Qu’est-ce qui vous inspire dans la création de vos œuvres ?

Mon inspiration vient de l’art, sous toutes ses formes, de la nature et de toutes mes expériences émotionnelles.

artemide-interview-scutella-suspension-price

La suspension Pirce mise en scène

artemide-interview-scutella-logo

Giuseppe Maurizio Scutellà, un designer sans barrières de style :

« It doesn’t exist a fixed way to create an object » 

 

Comment peut-on s’imaginer le processus de création d’une de vos pièces ?

Je ne dirais pas qu’il existe une manière fixe de créer un objet. Parfois, cela commence avec quelques questions sur le sujet, peut-être des questions qui sortent de l’ordinaire. Gae Aulenti disait : « Le meilleur design naît des meilleures questions ». À d’autres moments, l’objet est simplement le fruit d’une seule inspiration. Cela a été le cas pour l’idée de la Pirce.

Qu’est-ce que cela représente pour vous de concevoir une lampe ?

Les lampes sont mon sujet préféré parce qu’il renferme tout : les émotions, le bien-être, la dynamique, l’art. Et, contrairement à d’autres objets, la lumière « vit ».

Quel rôle la lampe « Pirce » est-elle amenée à jouer dans l’intérieur du client final ?

C’est un objet à la personnalité très marquée. Elle n’est pas timide. Elle n’a pas seulement pour fonction d’éclairer l’espace, elle apporte une présence agréable et c’est un générateur parfait.

Dans vos prototypes, vous utilisez également les techniques d’éclairage LED. Quelle est votre opinion de designer sur cette technologie et sur les autres ?

Le LED n’est qu’une formidable opportunité de plus pour un designer. Il offre des possibilités supplémentaires de produire une belle lumière. C’est aussi ce que je pense des autres technologies. Elles renforcent la relation entre l’être humain et la lumière.

artemide-interview-scutella-suspension-price (2)
artemide-interview-scutella-applique-murale
artemide-interview-scutella-plafonnier-pirce
artemide-interview-scutella-suspension-pirce

Formes et couleurs différentes, la lampe Pirce sous toutes ses formes !

 

artemide-interview-scutella-logo

Artemide, un fabricant d’éclairage aux exigences élevées : 

« Working with Artemide is special » 

 

Qu’a de particulier votre collaboration avec le célèbre fabricant de lampes Artemide ?

Travailler avec Artemide est très spécial car c’est une entreprise qui cherche toujours à créer des choses de grande valeur à travers son activité. C’est un défi mais c’est aussi très stimulant.

Pouvez-vous nous parler de vos prochains projets ?

Une collaboration avec une grande entreprise internationale d’éclairages techniques : une collection complète pour salles de bains. Pour un autre projet, je travaille avec un chef cuisinier pour l’élaboration d’une cuisine. En plus de cela, je participe à un projet qui met en jeu un ensemble de miroirs. Ce projet envisage une autre forme de lumière. Je l’aime beaucoup parce qu’il s’agit d’une autre façon de travailler avec la lumière réfléchissante.

Existe-t-il un produit que vous avez toujours rêvé de concevoir ?

J’aimerais beaucoup dessiner une chaise mais je pense que c’est l’une des choses les plus difficiles à faire. Cette année, je vais présenter ma première expérience dans cette direction, une chaise pliante, au Salone del Mobile, à Milan.

Merci pour toutes ces confidences !

(cet interview est une traduction de l’original en l’anglais)

Portrait et récompenses

Portrait de Giuseppe Maurizio Scutellà

  • Né en 1962 à Alcamo (Trapani, Italie)
  • Enfance et scolarité à Lumezzane (Brescia, Italie), métropole industrielle en Lombardie
  • 1981 : diplôme en ingénierie industrielle
  • Longtemps chef de projet dans l’élaboration de moules à injection et moules à plastique
  • 2008 : début de la coopération avec Artemide et création de la lampe Pirce
  • 2011 : création du lampadaire Alcatraz pour Artemide
  • Actuellement designer freelance, notamment dans les domaine des techniques d’éclairage et des appareils ménagers

Récompenses et prix obtenus pour la lampe Pirce

  • IF Product Design Award en 2010
  • Good Design Award du Chicago Athanaeum en 2008
  • Red Dot Design Award en 2009

artemide-interview-scutella

À propos d’Artemide : les lampes Artemide sont de véritables objets d’art à caractère culte. Les créations de l’entreprise de design italienne sont régulièrement récompensées de prix internationaux prestigieux. En mars 2018, elle a présenté ses dernières pièces lors du salon light+building. Les concepts de luminaires de haute qualité acheminés sur l’extraordinaire stand d’Artemide répondaient à la devise « Senseable Village ». Outre la simple présentation de lampes exceptionnelles, y étaient mis à l’honneur des cabinets d’architectes avec lesquels Artemide réalise des projets communs, avec pour leitmotiv : « La marque crée le nom – Le nom crée la marque ».

Découvrez Artemide

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.